La grande consultation mondiale des jeunesses est lancée ! Vous avez entre 15 et 29 ans, Youth Taks est fait pour vous, c’est par ici !

co-construction en équipe

Co-construction : les bienfaits pour votre entreprise

Les clés pour une co-construction efficace en entreprise ? L’implication de chaque collaborateur de façon égale et une excellente communication.

Voyons ensemble ce que désigne exactement ce néologisme, et les avantages qu’à une société à déployer des outils favorisant cette co-construction.

Co-construction : définition

Quelle définition donner à ce concept de co-construction ? Nous pouvons le définir comme le fait de construire quelque chose de manière collective, en mobilisant tous les acteurs nécessaires à la réussite d’un projet commun. Le terme construction en lui-même est d’ailleurs un terme fort qui implique une réalisation, l’exécution d’un projet, quel qu’il soit.

Ce projet peut par exemple être l’élaboration d’un nouvel outil, un nouveau mode d’organisation ou une nouvelle stratégie. En passant de la construction à la co-construction, l’entreprise implique chacun des acteurs du projet. La co-construction est intimement liée à l’intelligence collective qui va permettre de mettre en commun les atouts et compétences de chacun d’entre eux.

Ce mode de fonctionnement peut impliquer aussi bien collaborateurs que clients, partenaires externes ou citoyens. Quand on donne la définition de la co-construction en entreprise, on préfère ainsi parler d’acteurs pour désigner tous types d’intervenants, et non se limiter aux collaborateurs de cette entreprise.

Si ce terme gagne en popularité dans le monde professionnel, c’est que cette co-construction se généralise. Elle apporte différents bénéfices à l’entreprise, à la fois au niveau du projet et au niveau des acteurs y prenant part.

bien être au travail

Elle va effectivement permettre d’intervenir à différents niveaux professionnels comme :

  • L’élaboration d’un plan stratégique, d’une vision à long terme, d’une raison d’être.
  • La mise en place d’une nouvelle offre, conjointement avec un ou plusieurs clients. On parle alors de co-construction et de projet personnalisé, qu’il s’agisse d’un bien ou d’un service.
  • Le développement et le déploiement d’un nouvel outil de travail en échangeant avec le fournisseur à l’origine de celui-ci. Une co-construction peut aussi avoir lieu en interne à ce sujet pour connaître les attentes de ses collaborateurs quant à cet outil. Si ce dernier est justement développé en interne par une équipe dédiée, la co-construction avec les responsables techniques prend aussi tout son sens.
  • L’organisation et les process de l’entreprise. De manière plus globale, la co-construction va par définition aider à définir de nouveaux modes de travail dans l’entreprise, les collaborateurs étant invités à donner leur avis sur les propositions et en faire de nouvelles.
  • L’établissement de parcours de formation auprès d’un ensemble d’apprenants. Le terme co-construction de la formation désigne ce type de mobilisation autour d’un projet pédagogique. Nous reviendrons sur ce concept en fin d’article.

Co-construction : les avantages pour votre entreprise

Le sens du travail

L’un des piliers pour le bon fonctionnement des projets, et de la structure de l’entreprise en général, est le bien-être au travail. Celui-ci passe notamment par le sens du travail aux yeux des collaborateurs, c’est-à-dire son utilité, son éthique ou encore le sentiment de contribuer à un projet d’une certaine envergure. Une étude parue fin 2017 démontre que 87% des salariés sondés trouvent important ce sens au travail.

Or, la co-construction dans sa définition-même vise à impliquer notamment ces acteurs-ci vers un projet commun. Si le projet nécessite la collaboration commune de plusieurs intervenants, c’est qu’il représente un accomplissement important, apportant justement du sens au travail de chacun.

 

La considération des acteurs

En participant à la conception et réalisation d’un projet en co-construction, les acteurs comprennent qu’ils y jouent tous un rôle essentiel. La considération de chaque collaborateur représente d’ailleurs un autre pilier du bien-être au travail, car synonyme de reconnaissance et d’importance sur le plan individuel. Le sentiment d’utilité est valorisé, au même titre que les compétences et opinions de chacun. On voit donc que l’on est là dans une démarche d’intelligence collective.

La bonne application d’une co-construction en entreprise se basera sur l’égalité, chacun des acteurs étant encouragé à proposer ses idées librement. Cette implication donne la faculté à ceux-ci de participer activement au changement en entreprise.

travaille en équipe

Une élaboration conjointe, un projet innovant

Co-construire un projet en entreprise, c’est rassembler idées, opinions et compétences de chaque acteur qui y prend part. Mobiliser l’ensemble de ces ressources va permettre d’innover, d’explorer différentes perspectives jusqu’à trouver comment mettre en œuvre les solutions les plus adéquates. Les acteurs de la co-construction viennent se compléter en échangeant savoir-faire et informations.

Bien sûr, le procédé suppose un encadrement, une bonne structuration et une transparence de l’information pour pouvoir tirer le meilleur parti de chaque intervenant. Par exemple, pour le processus de décision, l’entreprise pourra opter pour un système de vote à la majorité, l’unanimité ou la recherche d’un consensus.

Comment co-construire un projet ?

Bien co-construire un projet, quel qu’il soit, passe par plusieurs étapes. Voici quelques conseils en la matière pour un co-construction réussie de votre projet personnalisé.

Bousculer la routine

Collaborer efficacement avec un client suppose de s’adapter, notamment sur le plan organisationnel. L’enjeu de cette co-construction va être de trouver un juste équilibre entre votre mode d’organisation habituel, votre routine, et ce nouveau projet. L’écoute est essentielle pour y parvenir, et l’expérience vous aidera à trouver cet équilibre entre les exigences du projet et vos process en interne.

Consulter les acteurs le plus tôt possible

Proposer d’emblée une solution toute prête pour gagner du temps ? Fausse bonne idée. Les prémices de la collaboration avec votre client vont consister à définir conjointement un diagnostic du projet. Avant de proposer quoi que ce soit de concret, assurez-vous d’avoir consulté le client concerné. Ce dernier doit savoir qu’il est écouté, et non que vous lui proposez une solution standard sans tenir compte de ses attentes et besoins.
En créant un diagnostic spécifique et adapté à votre client, vous renforcez la relation de confiance et évitez de vous lancer à l’aveugle dans un projet qui risque fortement de ne pas aboutir. La co-construction vous aidera à élaborer ce projet personnalisé en limitant les objections, multiples allers-retours et favorisera la satisfaction client à l’issue dudit projet.

co construction projet personnalise

Faire de vos clients les acteurs actifs du changement

Une fois ce diagnostic élaboré conjointement, place à la conception ! Là encore, n’hésitez pas à impliquer le client durant les différentes phases du déroulement du projet. Les livrables fournis seront davantage en adéquation avec ce qu’attend le client. Ce dernier se sentira là aussi écouté et vous renforcerez une fois de plus le climat de confiance.

Utiliser des méthodes et outils innovants

Collaborez avec vos clients grâce à de nouvelles solutions techniques. Chaque client, chaque projet est unique. Aussi, déployer de nouvelles méthodes et employer de nouveaux outils pourra vous permettre de mieux vous adapter aux exigences du projet. Pour ce faire, il existe des outils collaboratifs spécialement dédiés à la consultation et à la co-construction pour ces projets personnalisés.

Impliquer activement les acteurs du projet

L’écoute est essentielle pour susciter l’engagement des différents participants. Organisez des ateliers (à l’aide de nouvelles méthodes et outils comme précédemment mentionné), favoriser la libération de la parole et l’échange d’informations… En d’autres termes, assurez-vous que cette co-construction soit rythmée par une interactivité et une adhésion de chaque partie prenante.

Des solutions pour déployer l’intelligence collective à grande échelle sont également disponibles pour permettre à cette co-construction de s’avérer fructueuse et réaliser le projet de manière structurée et efficace.

Vous aussi, implémentez un projet de co-construction dans votre entreprise
Découvrir Assembl, notre plateforme d'intelligence collective massive

 

Cas concret : Co-construction du projet d’entreprise du Crédit Agricole

L’intelligence collective massive a justement pu être mobilisée au cours du projet Inventons 2024 du Crédit Agricole Toulouse 31 en déployant la co-construction. Cette dernière a rassemblé pas moins de 1400 collaborateurs et 500 administrateurs pour ce projet de grande envergure. L’objectif de celui-ci : inventer la banque de demain et impliquer l’entreprise dans des démarches responsables pour un avenir durable d’ici 2024.

Le Crédit Agricole Toulouse est d’ailleurs passé par notre solution Assembl pour ce dispositif ambition de co-construction. Il a ainsi pu impliquer les différents acteurs au cours de débats en digital, réunions et ateliers innovants ou encore analyse des différentes contributions.

crédit agricole Toulouse

 

Différentes étapes pour structurer cette co-construction

La co-construction du projet Inventons 2024 s’est déroulée en différentes étapes :

  • Des Learning Expeditions : un temps pour échanger avec d’autres grandes entreprises et trouver plusieurs sources d’inspiration.
  • L’idéation : les acteurs de la co-construction du projet ont échangé idées, problématiques et solutions envisageables face à celles-ci. Au total,  3500 messages ont été analysés par Bluenove avant d’être cartographiés et synthétisés. Tous les acteurs ont alors pu suivre la prise en compte de leur point de vue et de ceux de leurs confrères notamment grâce à une mind-map.
  • La priorisation collective : à l’issue des nombreuses propositions de la phase précédentes, 56 pré-projets ont émergé. Les acteurs de la co-construction du projet global ont été invités à voter pour prioriser ces pré-projets en les hiérarchisant de « non prioritaires » à « incontournables ».

 

Le succès de cette démarche

Déployer la co-construction pour le projet Inventons 2024 a permis au Crédit Agricole Toulouse de bénéficier d’un taux de mobilisation de 91% (l’objectif initial était de 80%).

Une réussite rendue possible par l’alliance entre le digital et le présentiel, et l’implication active des différents acteurs du dispositif. L’enthousiasme a été au rendez-vous et la reconnaissance des participants omniprésente. Cette mobilisation de nombreux acteurs a donc été un véritable succès pour le projet Inventons 2024 du Crédit Agricole Toulouse.

Cas particulier : la co construction dans la formation

Comme vu précédemment, la co-construction peut, par définition, intervenir sur plusieurs grands axes, dont celui de la formation. Avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, la formation tient un rôle de plus en plus important au sein des organisations. Une tendance qui s’est accentuée avant la crise sanitaire. Le dialogue entre l’employeur et ses salariés permet de faciliter cet accès à la formation, un domaine où là encore la co-construction s’avère efficace et pertinente.

Co construire la formation : définition

co construction formation

 

En co-construisant un projet pédagogique avec leurs collaborateurs, les décideurs peuvent proposer des plans de formation adaptés aux attentes de leurs salariés. Ces derniers peuvent plus facilement prendre la parole et trouver un commun accord sur la ou les formations à suivre. La co-construction pour la formation contribue à offrir un programme pédagogique adapté aux postes occupés par les salariés et aux compétences pertinentes pour l’exercice de leurs fonctions. Une démarche participative qui améliore la relation employeur-collaborateurs et qui contribue à la montée en compétence de ceux-ci et donc à la création de valeur dans l’entreprise.

Co construire la formation : est-ce efficace ?

Développer les compétences des collaborateurs grâce à la co-construction est un pari gagnant pour l’entreprise. Proposer un plan de formation adapté permet d’optimiser les coûts et le temps alloués à celle-ci. L’organisation évitera de mobiliser le temps des salariés et son budget formation à des enseignements inutiles ou en inadéquation avec les compétences requises.
Une co-construction pour la formation implique activement les apprenants concernés en les rendant force de proposition. Résultat : des enseignements adaptés à chacun (selon son expérience, sa formation initiale etc.) à la fois en termes d’outils, de formats des contenus et des modalités d’apprentissage.

Co-construire la formation sensibilise aussi l’employeur à l’importance de former ses équipes, et renforce le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Conséquence directe : les salariés se sentent davantage écoutés et valorisés, plus motivés et plus fidèles à l’entreprise. Ils ne sentiront pas qu’ils stagnent dans leur quotidien professionnel grâce au renforcement de leurs compétences actuelles et à l’acquisition de nouveaux savoirs complémentaires.
Ce type de co-construction est donc à la fois bénéfique pour l’employeur (création de valeur, augmentation de la motivation et donc de la productivité) que pour les salariés en eux-mêmes.

Là encore, cette démarche participative contribue à améliorer les performances de l’entreprise et favoriser l’écoute et l’esprit d’initiative de chaque partie.