La grande consultation mondiale des jeunesses est lancée ! Vous avez entre 15 et 29 ans, Youth Taks est fait pour vous, c’est par ici !

Dans les coulisses de notre Raison d’être

« Qu’est ce qui nous rassemble ? » 

« Que manquerait-il au monde si nous n’existions pas ? » 

« Quelle est notre légitimité à agir pour le bien commun ? » 

Ces questions, nous les avons abordées avec nos clients, avec EDF, Harmonie Mutuelle, Decathlon, la RATP, ou encore AXA. Nous avons construit avec ces organisations une réflexion pour révéler ce qui les pousse à s’engager et à se mobiliser pour le bien commun, en explorant leur identité et leurs ambitions profondes.

Forts de ces expériences auprès d’entreprises engagées, nous nous sommes mobilisés à notre tour pour tracer notre chemin et révéler notre raison d’être, celle pour laquelle nous nous engageons au quotidien, dans nos projets, dans nos actions. 

En novembre 2020, dans la période d’incertitude du deuxième confinement, nous avons initié cette démarche interne, adaptée à notre structure de 50 personnes.

Dans une période difficile pour chacune et chacun d’entre nous, ce projet nous a recentré sur notre ADN, nos fiertés et notre impact sociétal. 

Pour lancer cette démarche, nous nous sommes évidemment appuyés sur nos méthodologies et nos outils : 

  • La réflexion itérative : avoir différentes phases de réflexion sur des modalités différentes et complémentaires, s’appuyant sur des synthèses intermédiaires publiées sur le hub interne du projet.
  • La mobilisation incarnée : engager un groupe de personnes volontaires, ambassadeurs, pour faire vivre la démarche.
  • La « Pyramide de la Raison d’Être » : s’appuyer sur un socle méthodologique éprouvé et adaptable à notre organisation.
  • L’approche consultative avec notre outil Assembl Flash : pour définir les éléments de notre « WHY ».
  • Le débat éclairé : pour définir le « HOW » et le « WHAT » par le biais d’ateliers présentiels et distanciels, en abordant les controverses ayant émergé de la phase de consultation.
  • L’aide à la décision collective : prioriser pour définir les éléments indispensables à notre raison d’être, lors de notre séminaire annuel d’entreprise. 

Pour mieux comprendre notre approche et partager nos enseignements, ce sont celles et ceux qui l’ont vécu qui en parlent le mieux. 

 

Pourquoi bluenove s’engage?

par Frank Escoubès, Co-fondateur

Que de chemin parcouru depuis 2014… 

Des chemins de conviction, des valeurs défendues, des principes préservés, des portes entrouvertes avec opiniâtreté. 

Quand nous avons débuté l’aventure bluenove, nous étions quelques-uns à avoir des idéaux proches de la profession de foi. Remise en cause des partis pris des réseaux sociaux, mise en avant des vertus du débat argumenté, exigence vis-à-vis des contributeurs, développement open source, etc. On ne le formulait pas alors comme une raison d’être, car l’intention était instinctive, parfois naïve, et portée par quelques individualités et subjectivités.  

Les années ont passé, les premières expériences clients nous ont fait faire des pas de géants, les frottements au réel ont révélé de passionnantes dimensions inattendues, et surtout, nous avons petit à petit pris conscience de l’impact que nous pouvions avoir. Impact sur l’énergie et l’engagement des collaborateurs, impact sur les idées novatrices qui germaient, impact sur les attentes et les espoirs que nos interventions suscitaient, autant du côté des commanditaires que des participants eux-mêmes. 

Le réel impose des responsabilités et des contraintes. Les nouvelles manières de faire dans les organisations publiques et privées apportent leur lot d’excitation et, parfois, de frustration, quand on veut aller plus vite et plus loin. C’est pourquoi réfléchir à la portée de notre action du quotidien s’est imposé à nous comme une nécessité. Car toute action sur le monde, managérial comme politique ou éducatif, a des conséquences, surtout lorsque cette action est collective et massive. Mais aussi parce que notre raison d’être impacte celle de nos clients, elle est de nature systémique : promouvoir – par exemple – l’inclusion signifie aider nos propres clients à devenir plus inclusifs. Dans ce contexte, fixer le cadre de notre impact, identifier les valeurs-repères de nos actes, dessiner collectivement notre étoile polaire est devenu pour bluenove, et pour l’ensemble de nos équipes, une magnifique responsabilité. 

D’autant plus que nous avons la chance, par la nature même de notre métier, d’être au cœur des préoccupations environnementales, sociales et sociétales contemporaines. Nous nous mettons au service des collectifs pour qu’ils deviennent au fond des “médias” d’opinion et des acteurs du changement. Cela ne peut se faire qu’à l’aide d’une boussole des plus sensibles, indiquant clairement le Nord de nos engagements. 

 

Comment l’expérience a-t-elle été vécue en interne ?

par Raphaël Schwab, Consultant Senior 

Ce qui est particulièrement puissant chez bluenove, c’est la force avec laquelle les équipes peuvent se mobiliser rapidement, lorsqu’il s’agit de définir et participer ensemble à un projet qui nous tient à cœur. Et s’il est un exercice qui nous tient à cœur, c’est précisément la définition de notre raison d’être.

Suite à l’exercice de consultation individuelle, réalisé en ligne, des dilemmes stratégiques propres à notre métier ont été identifiés. Fidèles à notre attachement à la conversation, nous avons traité ces dilemmes via des ateliers collaboratifs.

Sur la forme : un engagement profond de chacun d’entre nous

Ces ateliers ont largement mobilisé en interne. Chacun a joué le jeu et participé, donné ses idées, et les a confrontées à celles de ses collègues. Toute l’équipe a participé à au moins un atelier. Un succès qui témoigne, pour une entreprise à visée citoyenne comme la nôtre, du besoin de prendre le temps de réaliser ce type d’exercice.

Nous pouvons en être fier : chez bluenove, l’engagement n’est pas uniquement une affaire de nombre de participants, c’est aussi l’intensité de l’implication de chacun. Et nous l’avons bien montré dans cette phase d’atelier : nous avons accepté de nous plonger dans un exercice collectif prenant, en argumentant sur le futur de notre entreprise, de notre vocation, des méthodes à déployer, des valeurs à incarner.

Sur le fond : la construction d’une vision commune de l’intelligence collective

J’ai eu la chance, avec certains et certaines de mes collègues, d’organiser et d’animer ces ateliers de réflexions sur nos dilemmes stratégiques.

Lors de ces moments collectifs, nous avons rapidement compris qu’il serait difficile de converger vers une seule vision de l’intelligence collective.

Et c’est normal ! L’intelligence collective est une activité qui s’explore et se réinvente au quotidien. Chaque projet actualise l’état de l’art de nos connaissances et techniques. Logique donc, que chacun et chacune d’entre nous, au travers de ses propres expériences, présente et défende son prisme, sa vision. 

Nous avons ainsi pris le parti de réaliser des ateliers plus longs, plus poussés, sur des questions plus fines pour amener le collectif vers la construction d’une vision commune de notre métier.

Et c’est précisément le choc de ces différentes visions chevillées au corps qui nous a permis, par des exercices de délibération exigeants, de formuler une raison d’être profonde et pleine de sens.

 

Comment mettre à profit nos propres outils ?

par Clémentine Chardon, Product Owner

Pour impliquer chacun et chacune dans ce processus exigeant, quel meilleur moyen que de nous appliquer les méthodes et outils proposés à nos clients ?   

Pour respecter l’un des grands principes de la démarche, à savoir la sobriété, chaque outil a été  utilisé avec parcimonie .  

«  Le bon outil, au bon moment, et si ce n’est pas essentiel : c’est de trop ! »  

Plusieurs étapes ont rythmé la mobilisation des équipes dans ce processus, appuyé de notre panel d’outils : 

1° Un site vitrine, le HUB mis en place pour centraliser l’information sur les étapes de la démarche, le rappel du contexte et des objectifs, les métriques clés (plus de 2 200 contributions !), et la présentation des résultats à l’issue de chaque étape.

2° Un questionnaire anonyme, via la plateforme Assembl Flash permettant à chacun (bluenoviens et alumni) de s’exprimer sur sa fierté d’appartenance, sa vision du monde, l’utilité de bluenove, l’impact des missions, sa vision présente et future de la société, de l’intelligence collective et de l’écosystème…

3° L’outil d’analyse Assembl Data a été mobilisé pour analyser et restituer en temps court les résultats de cette étape de consultation, grâce à nos moteurs d’analyse sémantique. Il a donc été possible de permettre à chacun et chacune de se plonger dans les données détaillées et structurées par l’équipe projet pour s’approprier les résultats.  

4° Des ateliers (en petits groupes mixtes mélangeant les équipes tech, conseil, produit et direction) – en présentiel pour partie et via l’outil Miro pour les rendez-vous à distance – ont permis d’explorer et d’explorer chaque « dilemme » ayant émergé de la consultation. 

“Quels partis pris forts et structurants pour l’avenir de bluenove ?”

“À quoi devons-nous renoncer ?” 

5° “KillKeepChange” : temps fort d’un séminaire mémorable, la séquence #BluePurpose a réuni des équipes de 3 à 4 personnes pour converser librement autour des 4 composantes clés d’une raison d’être issues de la pyramide méthodologique conçue par bluenove 

  • Que doit faire bluenove ?  
  • Pour qui ? 
  • Pour quoi ?
  • Comment ?   

Une analyse en temps réel a permis aux co-fondateurs de réagir en direct aux convictions des équipes, d’échanger sur des choix stratégiques et moraux, et d’entamer, à l’issue du séminaire, l’étape finale de rédaction de la raison d’être.  

 

Participer en tant qu’alumni, ça ressemble à quoi ?

par Natacha Dufour, Alumni depuis 2020

L’engagement dans les causes portées par l’entreprise et l’authenticité font partie des critères de recrutement et de réussite chez bluenove. bluenove fait partie de ces acteurs dont tous les combats visent à faire (?) devenir une ENTREPRISE vertueuse, plutôt qu’à tenter de devenir une entreprise VERTUEUSE. 

Le modèle auquel aspirent les bluenoviens, ce sera celui qui maximisera (vraiment) la valeur créée pour tous et pour chacun. Nul n’est contre la vertu… et pourtant faire émerger et gagner ce modèle est véritablement un combat ! C’est ainsi que bluenove revendique depuis plusieurs années d’être le point de ralliement des « guerriers de l’intelligence collective ». J’affectionne particulièrement ce concept, qui rappelle que les systèmes maximisant l’intérêt collectif sont parmi ceux qui requièrent le plus d’efforts pour exister. Et pourtant… bluenove prouve que c’est difficile mais faisable, et qu’il serait bien dommage de nous laisser aller à la facilité ou au fatalisme. Finalement, n’est-ce pas cela la puissance même d’une raison d’être ?

Alors, lorsque bluenove décide finalement de mettre des mots sur sa raison d’être, quoi de plus naturel que d’y faire participer tous les bluenoviens qui, année après année, se sont engagés dans cette aventure et ont été forgés par le modèle bluenovien ? Faire participer les alumni à la construction et la mise en œuvre de sa raison d’être, c’est tout simplement consolider et propager le modèle et les valeurs de l’entreprise.

 

Finalement la raison d’être de bluenove, elle se vit et se concrétise comment ?

par Martin Duval, Co-fondateur

En tant que co-fondateur de bluenove, je ressens beaucoup d’émotions lorsque je lis cette synthèse du chemin accompli et lorsque j’écoute les voix d’Attaa et d’Adina qui racontent de manière si captivante la raison d’être de bluenove dans notre vidéo

C’est un sentiment particulier que d’avoir été associé à la création d’une équipe – alumni compris – capable de rendre aussi claire l’expression de ce à quoi nous nous sommes dédiés sans compter ces dernières années, et de dessiner aussi puissamment notre cap pour l’avenir. Nous avons pris le temps de la co-construction et avec ce résultat, j’ai vraiment la satisfaction d’un “tout est dit”. Cette expression de notre raison d’être me remplit d’enthousiasme pour nous projeter vers la suite. Car tout reste à faire, comme nous le disons à nos clients d’ailleurs, quand il s’agit de “passer à l’acte” et de faire la preuve de nos “engagements” au quotidien. 

Enfin, nos “causes”, levier de mise en œuvre de la raison d’être avec nos clients, nos partenaires, des citoyens engagés et nos équipes bien sûr, constituent une touche supplémentaire d’innovation. Ces 4 causes sont le suivantes : 

  • “Démocratie inclusive” : passer en matière civique à l’ère de la démocratie inclusive et de la démocratie d’engagement. 
  • “Etat-Réseau” : transformer les administrations publiques et faire advenir l’Etat-Réseau.  
  • “Du Pacte aux Actes” : actionner la raison d’être des organisations.  
  • “Éducation et Jeunesses” : inventer des nouveaux modèles éducatifs fondés sur l’intelligence collective et la mobilisation des jeunesses. 

 

Vous voulez agir à nos côtés ? Dites-le nous !