Chez bluenove, nous considérons qu’un des facteurs clés qui permet aux entreprises de traverser cette phase si fragile et aléatoire de l’idée à l’innovation réside dans le niveau d’engagement des porteurs du projet … les INTRAPRENEURS.

Cet article de Forbes l’illustre …

On apprend dans un document de Gallup qu’aux Etats-Unis 30% des employés sont impliqués dans leur entreprise. En conséquence, au fil des ans, les professionnels des ressources humaines dépensent beaucoup de temps, d’énergie et d’argent à essayer de réimpliquer les 70% restants, avec un succès modéré.
Cependant, impliquer les personnes désengagées pourrait ne pas être le bon objectif. Au lieu de cela, ils devraient envisager d’impliquer à un niveau supérieur les 30% d’employés déjà engagés. Ce niveau supérieur est le paradis pour les intrapreneurs, où non seulement ils veulent mais ils sont aussi capables de créer de la valeur inattendue.

On peut créer davantage de valeur en transformant ne serait-ce qu’une personne impliquée en intrapreneur, plutôt qu’en amenant un nombre important de désengagés à rejoindre les impliqués.

Niveau d’implication Etat d’esprit de l’employé Résultats organisationnels
Intrapreneur Il a une vision d’ensemble, incluant les objectifs stratégiques, les désirs des clients, les menaces concurrentielles et la nécessité d’amélioration continue. Il se comporte en leader en créant de la valeur via des innovations permettant de réduire les coûts et augmenter les revenus.
Engagé Il est lié émotionnellement à son entreprise et il ressent qu’il a les ressources et le soutien nécessaires pour réussir Il répond correctement aux attentes de son poste et soutient les leaders.
Non engagé Il est détaché émotionnellement de son entreprise et a tendance à faire à peine plus que ce qu’il faut pour conserver son emploi Il encourage la stagnation et maintient les statuts quo
Activement désengagé Il a une perception négative de son entreprise et est susceptible de répandre ce sentiment négatif autour de lui Il détruit de la valeur et nuit à la culture d’entreprise

Pour transformer les employés impliqués en intrapreneurs, il faut 1) batir les compétences qui augmentent le potentiel intrapreneurial 2) changer des éléments clés dans l’organisation elle-même pour créer un environnement plus favorable à l’innovation. Jusqu’à présent, ces éléments étaient difficiles à mesurer et presque impossibles à améliorer.

Un nouveau projet de recherche sur l’intrapreneuriat en cours pourrait bien aider les organisations à nourrir les attitudes et actions intrapreneuriales. Cette étude peut aider à comprendre quels défis doivent être relevés, quelles compétences doivent être obtenues, et comment l’organisation doit changer pour que l’intrapreneuriat se développe. Brigham Young University’s Entrepreneurship Center et le Ballard Center mènent ce projet de recherche. L’étude couvrira deux variables distinctes de l’intrapreneuriat :

1. l’aptitude des employés (freins et leviers de l’intrapreneuriat individuel)

2. l’aptitude de l’organisation (freins et leviers structurels de l’innovation)

 

Si vous souhaitez que votre entreprise participe à cette étude, contactez lmyler@bymonday.com. La participation est gratuite et vous aurez accès aux résultats avant leur publication, incluant des éléments pour comprendre comment promouvoir l’intrapreneuriat dans une entreprise. Plus d’informations : Intrapreneur Index.

Lire l’article original rédigé par Larry Myler dans Forbes en anglais

Parlez-en autour de vous
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • LinkedIn